Bien écrire n’est pas un talent inné. C’est une compétence, et donc peut s’apprendre. Ne compter que sur vos dons naturels ne suffit pas. Vous voulez rédiger une thèse, sans doute des articles, des lettres de motivation. L’écrit fait la différence A l’heure du publish or perish, savoir écrire vite et bien est devenu indispensable. Cultivez l’écriture, entraînez-vous, exercez-vous! Voici douze principes pour bien écrire.

Douze principes pour bien écrire quand on rédige une thèse

Rature.

Excellent exercice. Dix mots se présentent-ils ? Il n’y en a qu’un bon. Plusieurs phrases sont capables d’exprimer une idée : une seule prend le raccourci. Ce qui semble couler de source a été, justement comme la source, longuement filtré. J’essaie. Je biffe. Je rature.

Hervé Bazin
  1. Entraînez-vous : plus vous écrirez, mieux vous écrirez.
  2. N’essayez pas d’écrire un texte parfait d’emblée : c’est le meilleur moyen de vous bloquer.
  3. Si vous ne vous autorisez pas à mal écrire, vous n’écrirez jamais bien.
  4. On voit mieux la poussière dans l’œil du voisin que la poutre dans son propre œil : lisez les textes d’autrui de manière critique, relevez ce qui vous déplaît et pourquoi. Vous repérerez plus aisément ces défauts dans vos propres textes.
  5. Si vous demandez un retour critique sur vos écrits, ne vous offensez pas si les retours sont… critiques.
  6. N’imitez pas le style d’auteurs que vous trouvez illisibles : vous risqueriez d’être illisible à votre tour.
  7. N’imitez pas ces auteurs qui écrivent pour s’écouter parler, vous ennuierez les autres. Ecrivez pour quelqu’un qui a envie d’apprendre de vous – pour lui faire découvrir, lui faire comprendre, l’intéresser.
  8. Ne partez pas du principe que tout le monde partage vos opinions et vos sentiments : explicitez l’implicite.
  9. Faites parler vos adjectifs : une nouvelle méthode ne veut pas dire grand’chose – en revanche expliquer l’aspect novateur de votre méthode en dévoilera l’intérêt.
  10. Apprenez les règles stylistiques avant de les enfreindre – pas après.
  11. Supprimez le superflu. Encore et encore.
  12. Laissez le texte reposer quelques jours avant de vous relire afin de le considérer d’un regard neuf.

Vous vous apprêtez à rédiger votre thèse? Rejoignez ma formation Du chaos des idées à la thèse réussie ! Vous apprendrez à bien rédiger en partant du bon pied.

  • 28/02/2021

Leave a Reply 0 comments