8 astuces pour corriger votre texte efficacement

Vous est-il déjà arrivé d’entendre que votre texte était plein de coquilles, alors que vous l’avez corrigé plusieurs fois? C’est assez normal, surtout si vous travaillez sur votre ordinateur. Cet article vous donne des pistes pour corriger vos textes efficacement.

Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage,

Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage

Polissez-le sans cesse et le repolissez,

Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.

                                       Nicolas Boileau

1. Prenez du recul

Evitez de corriger votrre texte tout de suite après l’avoir écrit. Il est trop frais et vous laisserez passer beaucoup d’erreurs. Laissez passer du temps, une bonne nuit au minimum, plus si possible.

 2. Imprimez votre texte.

Il est conseillé de procéder aux corrections sur papier pour deux raisons au moins :

  • La lecture d’un texte sur écran est plus fatigante pour les yeux que sur le papier. L’envie de corriger ou de procéder à des modifications importantes s’en trouve réduite.
  • Il est difficile d’opérer des corrections sur ordinateur : on ne voit qu’un segment du texte, les va-et-vient sont épuisants et empêchent une bonne vue d’ensemble. Sur la version imprimée, on peut constater plus rapidement si l’on n’a pas écrit deux fois le même passage, ou si tel paragraphe en page 15 n’irait pas mieux en page 3, etc.

Si vous n’avez pas envie de gaspiller du papier pour un texte qui sera de toutes manières entré dans l’ordinateur, utilisez du papier brouillon. Vous n’avez besoin que du verso.a

3. Formatez votre texte pour pouvoir le corriger

  • Laisser une marge de quelques 5 cm, où vous pourrez apporter vos corrections à la main.
  • Ecrivez en double interligne, afin de pouvoir inscrire des modifications entre les lignes.
  • N’imprimez que le recto des feuilles.
  • Numérotez les feuilles.

4. Munissez-vous d’un stylo rouge

  • Corrigez avec un stylo de couleur voyante : il faut repérer les corrections lorsque vous les saisirez.
  • Faites un trait vertical dans la marge pour chaque correction que vous apporterez au texte, sur la même ligne. Ainsi vous n’en oublierez aucune lorsque vous recopierez votre texte au propre.

5. Mobilisez votre esprit critique en saisissant votre texte

  • Lorsque vous saisissez les corrections faites à la main sur ordinateur, ne vous limitez pas à un travail mécanique. Profitez-en pour vous relire une fois de plus votre texte d’un œil critique.
  • Vérifiez notamment que les passages où vous avez apporté des corrections se lisent couramment.

5. Faites confiance à votre intuition

  • Si un passage vous déplaît, prenez ce sentiment au sérieux : il déplaira sans doute aussi à votre lecteur.
  • Marquez le passage. Même si vous ne trouvez pas de meilleure formulation au premier abord. Ce qui est important, c’est que vous ayez repéré le problème. Une solution s’imposera d’elle-même bientôt.

6. Lisez votre texte à voix haute

Une lecture à haute voix est, surtout pour des auteurs sans expérience, la méthode la plus sûre pour découvrir des passages ennuyeux, banals, difficiles à comprendre.

  • Ce qui grince doit être corrigé.
  • Vous repérerez mieux les erreurs, répétitions, fautes grammaticales, constructions compliquées, mots oubliés.
  • Vous percevrez plus facilement si votre style est trop monotone, s’il est lourd ou s’il a besoin d’être aéré.

7. Demandez de l’aide

  • Si possible, donnez le texte à lire à un tiers.
  • Dites-lui clairement ce que vous attendez d’elle (sans directive, la personne s’intéressera à ce qui la frappe. Par exemple elle peut vouloir discuter vos affirmations, alors que vous voulez juste qu’elle repère les coquilles).

8. Procédez par petits pas

Evitez de corriger, par exemple,  100 pages d’une traite pour saisir les corrections desdites 100 pages un autre jour. Aternez plutôt des séances brèves de corrections avec des séances de saisie. A ceci, trois raisons :

  1. l’esprit s’ennuie lorsqu’il ne fait qu’une seule activité trop longtemps : votre concentration risque de diminuer et l’efficacité de votre travail en conséquence;
  2. si vous attendez trop longtemps avant de saisir vos corrections, vous risquez d’oublier ce que vous vouliez faire;
  3. c’est pendant que vous travaillez sur un texte, que vous êtes « dans le bain », que votre esprit continue à réfléchir que vous saurez le mieux ce que vous faites.

Cet article vous semble utile? Partagez-le avec vos collègues!

  • 01/11/2018

Leave a Reply 0 comments