Comment préparer une bonne revue de littérature pour votre thèse?

La revue de littérature est une partie essentielle dans une thèse de doctorat : elle montre la nécessité de votre propre travail au regard de ce qui est déjà connu sur votre sujet. Pour beaucoup de doctorants, la rédaction de la revue de littérature est une source d’angoisse. Comment traiter cette masse de textes accumulée pendant trois ans? Voici un exercice pour construire une bonne revue de littérature pas à pas.

Comment préparer votre revue de littérature?

 Lorsque vous lisez, prenez notes des similitudes et des différences entre les différents articles ou livres sur votre sujet. Ces similitudes et différences peuvent vous aider dans la formulation de la problématique (research question) de votre revue de littérature.

  1. Brossez à grands traits les tendances principales qui répondent à la problématique. Vérifiez que vos réponses prennent en compte les similitudes et les différences que vous avez relevées.
  2. Classez vos notes – vous pouvez vous aider du tableau suivant:

Après lecture et classement de vos textes,  demandez-vous :

  • à quel lecteur votre revue de littérature s’adresse-t-elle?
  • quel est l’objectif de votre revue?
  • quel est le message que vous voulez transmettre?
  • quels sont les points de l’état de l’art que vous voulez mettre en avant? Pourquoi?
  • quels sont ceux que vous souhaitez laisser de côté? Pourquoi?
  • comment voulez-vous articuler votre revue de littérature? Sous un angle chronologique (Par publication? Par tendance?)? Sous un angle thématique? Méthodologique?

Puis faites un plan., tout d’abord, sans consulter vos documents : vous avez lu et relu vos notes, votre cerveau en a enregistré l’essentiel. Faites-lui confiance! Il en a retenu beaucoup plus que vous ne pensez!

Une fois le plan ébauché, ajoutez toutes les références dont vous aurez besoin, aux endroits correspondants.

Orientez-vous d’après votre plan pour rédiger votre revue de littérature.

Que doit contenir la conclusion de votre revue de littérature?

La conclusion découle de votre synthèse. Elle a pour but de montrer la nécessité de votre recherche au regard de ce qui a été fait avant vous. Elle se compose de deux volets :

  1. Une conclusion objective : son but est de proposer une réponse à la problématique posée dans l’introduction.
  2. Une conclusion personnelle : vous pouvez par exemple souligner les limites des études, remarquer des points manquants, montrant qu’il en découle des questions ou des idées pour de futures recherches. Montrez en quoi vos conclusions justifient la nécessité de votre recherche.

Que doit contenir l’introduction de votre revue de littérature ?

Votre revue de littérature doit contenir une introduction propre, qui diffère de l’introduction de votre thèse. Elle contient:
– une brève présentation des documents utilisés
– la question de recherche de votre revue
– l’objectif de votre revue
– si nécessaire :

  • le contexte du sujet
  • l’histoire (évolution des connaissances sur le sujet)
  • le plan de votre revue

Optimisez vos lectures en 5 jours avec ma formation en ligne

Quand rédiger la revue de littérature ?

La revue de littérature représente un cauchemar pour de nombreux doctorants au moment de rédiger. Classer du matériel accumulé pendant trois ans est une gageure si on n’a jamais pris le temps de classer ses documents. J’ai récemment rencontré une doctorante en chimie qui avait accumulé 8 000 titres en quatre ans. Elle ne savait pas par où commencer. Elle voulait commencer à rédiger sa thèse, mais l’idée d’ouvrir cette montagne de textes la tétanisait.

N’attendez pas le moment de rédiger pour vous intéresser à votre revue de littérature. L’exercice présent vous donne des pistes pour la structurer. Selon l’état de vos connaissances, vous aurez peut-être envie d’y travailler petit à petit, ou d’écrire un premier jet (mais que ça reste un premier jet : vous aurez sans doute à la reprendre une fois le reste du texte rédigé).

Ne commencez pas la rédaction de votre thèse par la revue de littérature. C’est ce que font beaucoup. Or, non seulement ils perdent du temps s’ils n’ont pas classé leur littérature au fur et à mesure de leurs lectures. Mais très souvent, une fois le manuscrit de thèse terminé, ils s’aperçoivent que la revue de littérature est à refaire : des éléments superflus sont à supprimer tandis que d’autres manquent. C’est une fois que votre texte est écrit que vous voyez vraiment noir sur blanc quels sont les éléments théoriques dont vous avez besoin.

Ceci ne vous empêche pas, au contraire, de classer vos textes parallèlement à la rédaction de votre thèse, en extraire les points importants. Ainsi, lorsque vous aurez à rédiger votre revue de littérature, le travail de planification aura déjà été fait.

Prévoyez cependant assez de temps pour la rédaction de votre revue de littérature. C’est une partie importante qui ne doit pas être bâclée.

N’attendez pas le jour où vous rédigerez vos articles ou votre thèse pour vous intéresser à votre revue de littérature. Classez vos documents selon le tableau ci-dessus (ou un autre, si vous voulez).

Une fois par an au moins,  passez en revue vos notes et vos documents, et actualisez votre classement. Tous les textes lus n’auront pas la même valeur. Seule une minorité sera intéressante pour votre revue.

En conclusion :  il ne s’agit pas de laisser la rédaction de la revue de littérature pour le dernier jour avant la remise de la thèse. Mais il n’est pas indispensable de commencer par elle. Vous pouvez y travailler en parallèle, pendant la rédaction des chapitres, surtout, encore une fois, si vous n’avez pas classé vos articles au fur et à mesure de vos lectures pendant vos années de recherche.

Je vous souhaite du bon travail !

Enregistrer

  • 25/06/2017

Leave a Reply 14 comments