Vacances et thèse

Cette année 2020 a été particulièrement éprouvante, psychiquement et physiquement. Que vous partiez ou que vous restiez chez vous, prenez le temps de vous reposer. Quelques jours ou quelques semaines. Particulièrement si vous rédigez votre thèse.

Vacances : comment les réussir quand on rédige sa thèse?

Pour beaucoup, prendre des vacances quand on rédige sa thèse est inimaginable.

D’aucuns estiment ne les avoir pas méritées car n’ayant pas atteint les objectifs fixés.

D’autres s’autorisent certes à partir en vacances… mais les sabotent, faut d’organisation – ou de clarté.

Profitez de l’été pour recharger vos batteries.

C’est l’objectif premier des vacances : vous reposer.

Ne les sabotez pas – vous aurez besoin de toute votre énergie à la rentrée!

Faut-il emporter du travail en vacances?

Emporter du travail en vacances n’est pas une obligation pour qui rédige sa thèse.

S’interdire d’emporter du travail en vacances n’est pas non plus une obligation.

Mais ce qu’il faut éviter à tout prix, c’est de se dire : pendant les vacances, je vais travailler sur ma thèse, emporter des kilos de matériel … et, finalement, ne rien faire.

Car dans ce cas, une voix intérieure se manifestera constamment pour vous rappeler vos bonnes intentions.

Vous culpabiliserez, vous ne travaillerez cependant pas – bref, vous serez en proie à un conflit intérieur tout aussi inutile qu’exténuant – en avez-vous vraiment besoin?

Emporter du travail en se disant que, peut-être, on aura envie de travailler, c’est se saboter les vacances.

Partir en vacances sans emporter de travail est possible – même quand on rédige sa thèse.

Partir en vacances en emportant du travail a du sens si vous avez vraiment l’intention de travailler.

Faites un examen de conscience avant de partir en vacances

Avant de décider si vous voulez emporter du travail ou pas, faites appel à votre expérience : vous vous connaissez, vous avez sans doute déjà voulu travailler lors de vos vancances antérieurement.

Si vous savez que vous êtes incapable de travailler sur votre thèse quand vous êtes en vacances, alors soyez honnête avec vous-même.

Décidez, en toute conscience, de faire un break.

N’emportez rien.

Et profitez pleinement de vos vacances.

L’esprit libre et la conscience tranquille.

Si en revanche vous savez que vous êtes capable de travailler sur votre thèse pendant quelques heures par jour ou par semaine, et que vous en avez envie – alors, prenez du travail.

Mais prenez juste ce qu’il vous faut – d’abord pour ne pas encombrer vos bagages, ensuite pour ne pas vous encombrer l’esprit inutilement.

Décidez en amont de ce que vous voulez – et pourrez vraiment – faire, préparez le matériel nécessaire – et rien d’autre que le matériel nécessaire.

Les vacances : l’occasion de prendre du recul

Travailler sur sa thèse en vacances peut être profitable, dans la mesure où vous êtes loin de la routine quotidienne.

Vous avez l’esprit (plus) libre, et la distance vous aide parfois à voir les choses sous un autre angle.

Ou bien à faire des connexions impossibles à faire quand vous avez l’esprit encombre des mille et une pensées qui vous assaillent pendant l’année.

Souvent, aussi, à élminer le superflu, grâce, justement, à la prise de distance.

Et puis, comme vous ne consacrez que quelques heures à votre thèse, profitant du reste de la journée pour vous changer les idées, et – idéalement – vous détendre, ces moments consacrés au travail sont particulièrement intensifs.

Mais, encore une fois, emporter du travail n’est à recommander que si l’expérience vous a montré que vous êtes capable de travailler un peu – sinon, il vaut mieux y renoncer d’emblée et profiter pleinement de cette pause.

Ne sabotez pas vos vacances en emportant des tâches inachevées

Avant de quitter votre bureau, vous aviez peut-être une liste de choses que vous vouliez aboslument terminer avant le départ.

Vouss ne les avez pas toutes achevées.

Et vous vous dites que vous trouverez bien un moment pendant les vacances pour les traiter.

Quand l’inachevé vous prend la tête

Attention aux tâches inachevées quand vous partez en vacances : elles risquent de vous prendre la tête au sens propre du terme.

Elles peuvent vous occuper l’esprit, vous empêcher de profiter de vos vacances – sans que vous les acheviez pour autant pendant vos congés.

Dites-vous bien que tout ne doi pas obligatoirement être fini, parfait, clos avant votre départ en vacances.

En revanche, il faut éviter que tout ce qui reste inachevé vous empêche de vous détendre.

Vous n’avez pas eu le temps de finir certaines tâches avant le départ?

  • Prenez la décision, consciemment de les laisser inachevées en partant.
  • Donnez-vous un délai pour les terminer (au plus tard une semaine après votre retour de vacances) et notez celui-ci dans votre calendrier.
  • Si d’autres personnes sont concernées, prévenez-les du délai que vous vous fixez pour traiter ces affaires.

Ce faisant, vous vous libèrerez l’esprit.

A éviter absolument : vouloir les emporter avec vous en vous disant que vous trouverez bien un moment pour les finir.

Evitez une rentrée sur chapeaux de roue

Le retour des vacances doit prolonger l’effet bénéfique des vacances.

La rentrée doit vous permettre de prendre votre élan pour aborder le trimestre, et non vous épuiser dès le début.

Aussi, organisez-vous de manière à ce que ce retour se fasse en douceur.

Faites des listes

  • Faites la liste de ce que vous voudrez faire la première semaine – pas cent, pas cinquante tâches, dix maximum.
  • Si possible, notez dans votre agenda quand vous voulez les traiter.
  • Faites la liste des trois premières choses que vous voudrez faire le premier jour de la rentrée.
  • Dans la mesure du possible, choisissez des activités agréables à faire et rapides à traiter : il faut commencer progressivement.

Premier jour de rentrée – dernier jour de vacances

  • Organisez votre premier jour de rentrée comme s’il était le dernier jour des vacances : commencez-le d’une manière agréable, comme vous le faisiez en vacances.
  • Commencez votre première journée de travail un peu plus tard que d’habitude.
  • Evitez de prendre des rendez-vous pour ce premier jour de rentrée.

La particularité du premier jour

  • Profitez de cette première journée pour considérer votre bureau d’un regard neuf : que pouvez-vous changer dans la disposition des meubles, du matériel, afin de vous y sentir mieux ?
  • Profitez de cette première journée pour considérer votre organisation d’un  autre œil  : que pouvez-vous modifier pour travailler plus efficacement ? Plus agréablement? Vous pouvez pour ce faire vous aider de ces trois questions.
  • Profitez de cette première journée pour considérer votre sujet sous un autre angle : prenez 20 à 30 minutes pour écrire tout ce qui vous vient à l’esprit le concernant – idées, souvenirs, listes, questions. Une excellent occasion pour reprendre votre journal de bord!

Pour conclure

Que vous emportiez du travail avec vous ou non, que vous partiez en voyage ou que vous restiez chez vous, ce qui est essentiel en vacances, c’est que vous vous reposiez autant que faire se peut.

Et que vous rechargiez vos batteries.

Et bien sûr que ces batteries restent chargées aussi longtemps que possible.

Je vous souhaite un beau mois d’août!

P.S. : allez-vous emporter du travail avec vous cet été? Postez vos réponses dans le chat!

  • 02/08/2020

Leave a Reply 0 comments